VEDIA

Quelles étaient les motivations du jeune manifestant arrêté sur le marché de Verviers ?

 02 aout 2020 13:45  |   Verviers


Ce samedi, 15 000 personnes ont manifesté dans les rues de Berlin contre les mesures prises par le gouvernement allemand sur la restriction des libertés individuelles en cette période de coronavirus. A Verviers, deux personnes ont été arrêtées devant les marches de l’hôtel de ville lors du marché hebdomadaire.

Quelles étaient donc les motivations de ce jeune manifestant sans masque ? Muni d’une pancarte « M’enfin, jusqu’où allez-vous vous soumettre ? », il tient à expliquer son « action anti-masque » sur la place de l’Hôtel de ville qui a surpris plus d’un badaud. «  S’agissant d’une arrestation administrative et bien qu’il y ait eu privation de liberté le temps que le marché se termine, je n’ai pas encore pu faire de déposition. Une convocation devrait suivre et un PV pourrait être dressé lorsque je contesterai l’amende pouvant aller jusqu’à 250,00 €. Je ne la paierai évidemment pas », prévient-il déjà.

Dire non au discours dominant

Sur le fond, le manifestant ne remet pas en question ni l’existence, ni le danger que représente le coronavirus (sa grand-mère en est d’ailleurs décédée en avril dernier). «  Cette action avait pour but assumé de créer une fenêtre d’expression plus critique que le discours dominant et aliénant qu’on nous sert à la grosse louche depuis des mois. Ainsi permettre d’aborder sans tabou l’instrumentalisation politique, médiatique et idéologique de la situation. J’ai voulu par cette action amener les regards à se poser sur un aspect à mon sens bien plus alarmant que le virus lui-même : les incohérences et informations contradictoires depuis le début de la crise, la non-fiabilité des tests sur lesquels les autorités s’appuient pour alimenter le narratif le plus anxiogène possible, les effets comportementaux et psychologiques provoqués par cette atmosphère sur les adultes comme sur les enfants, l’absence de solutions pour lutter contre le virus telles que booster son immunité, développer un rythme de vie sain, se libérer du stress, etc. plutôt qu’un discours anxiogène discontinu mêlé d’informations contradictoires qui sèment confusion, malaise et incapacité à faire un choix si ce n’est le recours aveugle à « la bienveillante autorité des experts et des gouvernants ». « Bienveillance » dont toute personne honnête et un tant soit peu raisonnable ne peut que douter fortement ».

Arrêté comme un mouton

Arrivé masqué dans la zone du marché, le jeune homme a ensuite affiché sa pancarte avant de déambuler dans les allées sans s’approcher des échoppes, en gardant une distance de sécurité avec les personnes qui voulaient lui parler. Après une demi-heure environ, la police l’a interpellé. Figé à l’endroit de son arrestation, les policiers ont été obligés de le transporter à la vue de tous les passants. «  Dès le premier pas, je me suis affalé comme une masse (technique de désobéissance civile démontrant un refus net de me soumettre à cette punition [amende + arrestation]). Me sentant mouton noir embarqué par les bergers au milieu du troupeau de moutons blancs, j’ai commencé à bêler de toutes mes forces dès que je me suis effondré au sol, rendant l’action tout à fait burlesque autant que profondément symbolique », raconte-t-il.

Une deuxième personne, qui filmait la scène, a également été arrêtée par les forces de l’ordre.

 

 










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte