VEDIA

40 mois de prison pour une escroc aubeloise

 17 mars 2021 11:35  |   Aubel


C’est un gros dossier d’escroqueries, d’abus de confiance, de faux en écriture qui a été examiné par le tribunal correctionnel de Verviers. Il était ouvert à l’encontre d’une Aubeloise de 33 ans, accusée d’une série invraisemblable de plaintes de commerçants de la région verviétoise. C’est ainsi qu’elle a commandé un voyage en Grèce pour 4 personnes, d’une valeur de 5350 euros, du matériel de bricolage, des ordinateurs, des services, des chaussures (9 paires) et même de la chirurgie esthétique ou de la pâtisserie ou encore des produits de librairies, sans jamais débourser un euro. Déménageant sans cesse, elle louait des appartements et même un gîte de luxe ainsi que des voitures, toujours sur le même principe. Pour un préjudice total estimé aux alentours de 30.000 euros. Ils étaient 66 parties civiles convoquées à l’audience, mais seulement trois se sont manifestées.

Le ministère public l’avait qualifiée d’escroc professionnelle, car il faut l’être pour rouler autant de commerçants, d’avocats et de médecins, en insistant sur le nombre de faits vertigineux commis, ainsi que les dépenses somptuaires, allant jusque de la chirurgie esthétique, auxquelles elle a procédé. La défense de son côté avait plaidé que son arrestation et les trois mois de détention préventive avaient été déjà un terrible coup de frein. Elle a deux enfants, un travail dans une entreprise de titre-service, et n’a qu’un besoin : se reconstruire. C’est pourquoi elle demandait un sursis total pour la peine à prononcer.

Elle l’a obtenu, le tribunal prononçant une peine de 40 mois de prison, avec sursis probatoire pour le surplus de la détention préventive. (L.B.)








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte