VEDIA

15 mois de prison ferme pour un criminel de la route

Photo Vedia
 09 juin 2021 14:13  |   Theux


Le 28 avril dernier, vers 20h30, un contrôle de police classique a lieu à un carrefour de la route menant de Theux à Louveigné. C’est alors qu’une BMW, au lieu de s’arrêter, se met à accélérer et à forcer le barrage, pris aussitôt en chasse par un motard de la police. Ce dernier affirme que le chauffard a roulé jusqu’à 150 km/h, freinant brusquement à plusieurs reprises ou faisant des embardées pour l’envoyer dans le décor. Même comportement avec une voiture de police qui avait pris le relais de la chasse, à laquelle est mis fin par un coup de feu tiré en l’air par un policier.

Au volant de la voiture, un jeune homme de 24 ans, qui ne possédait ni permis de conduire, ni assurance, ni certificat de contrôle et circulait avec une fausse immatriculation. Mais qui possède un fameux casier judicaire, avec trois condamnations dont une à 18 mois et l’autre à 30 mois de prison, notamment pour des vols de voiture s’étant terminés chaque fois par un accident, et déjà pour rébellion armée.

C’est toujours détenu qu’il a comparu devant le tribunal correctionnel où il était poursuivi pour entrave méchante à la circulation et rébellion armée, où il explique qu’il n’avait pas réfléchi. Quant aux coups de freins et les embardées intempestives, il prétend qu’ils étaient involontaires, qu’il cherchait en fait son GSM qui avait chuté, afin de prévenir sa compagne qu’il allait se faire arrêter.

Une explication farfelue que le ministère public a fait voler en éclat, en le qualifiant de criminel, qui a mis en péril non seulement la vie des policiers mais aussi celle des autres usagers de la route. Il avait réclamé une peine qui soit un signal fort, soit trois ans de prison ferme. La défense de son côté estimait la peine réclamée excessive tout en contestant l’entrave méchante à la circulation, car pour elle la thèse du GSM est plausible. Le tribunal a lui aussi trouvé la peine réclamée excessive, mais a estimé néanmoins que son comportement méritait la prison ferme, vu qu’il conduisait un véhicule non assuré et non immatriculé et sans permis, avec en outre l’usage de stupéfiants. Il le condamne à 15 mois de prison ferme. (L.B.)

 








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte