VEDIA

Réseaux hospitaliers : la clinique de Saint-Vith saisit le Conseil d’Etat

Photo Clinique St. Josef
 20 decembre 2019 08:37  |   Saint-Vith


La « Klinik St. Josef » de Saint-Vith vient de déposer une requête en suspension devant le Conseil d’Etat contre la décision de la clinique Reine Astrid de Malmedy relative aux réseaux hospitaliers. Le 20 novembre, le conseil d’administration de la clinique malmédienne a choisi de rejoindre le réseau du CHU Liège. Comme l’a déjà fait le Groupe santé CHC, la clinique de Saint-Vith conteste cette décision prise, selon elle, par un CA dont la composition enfreint le prescrit légal.

Notre action ne doit en aucune façon être perçue comme une attaque, ni comme une volonté d’immixtion de notre part, indique Ingrid Mertes, directrice de la « Klinik St. Josef » de Saint-Vith. Notre unique souhait est que les bonnes personnes, légalement habilitées, décident de l’avenir de la clinique Reine Astrid. Les Malmédiens et nous sommes de proches voisins. Nous avons encore et toujours l’ambition de créer avec eux un réseau qui offrira une couverture santé de qualité. Nous agissons d’abord dans l’intérêt des patients.

La clinique de Saint-Vith justifie aussi sa requête par son souci que le Conseil d’Etat se prononce sur le fond dans cette affaire. Et de rappeler que, le 12 décembre, le Conseil d’Etat a rejeté la requête en suspension d’extrême urgence introduite par le Groupe santé CHC, au motif que « n’était pas vérifiée la condition d’urgence ». Le Groupe santé CHC, allié depuis 2015 à la clinique de Saint-Vith et à l’hôpital Saint-Nicolas d’Eupen, et formant désormais un réseau avec eux, a, lui, annoncé qu’il va poursuivre en saisissant le Conseil d’Etat d’une requête en annulation.

L’hôpital d’Eupen et le Groupe santé CHC soutiennent cette initiative de la clinique de Saint-Vith.

 

 










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte