VEDIA

Quel avenir pour Centre Médical Héliporté de Bra-sur-Lienne ?

 30 janvier 2020 10:50  |   Lierneux


Les menaces planent toujours sur l’hélicoptère du Centre Médical Héliporté de Bra-sur-Lienne dans le cadre de la réforme de l’aide médicale urgente de la ministre fédérale de la Santé Maggie de Block. La Députée DéFI Sophie Rohonyi s’en est inquiétée auprès de la Ministre qu’elle a interrogée à la Chambre en rappelant que les 72 000 cartes d’affiliation au centre médical couvrent 47% des frais de l’asbl. Les 53% restants sont supportés par les factures d’intervention, les donations, les prestations médicales, le soutien de plusieurs communes et des provinces de Liège et de Luxembourg.

Si personne ne remet en doute l’utilité de ce service, la structure serait quand même menacée tant par une absence de cadre légal de fonctionnement que par un financement insuffisant de la part du fédéral. « En juillet 2018, vous évoquiez le montant le 62 500 euros sur base annuelle. Sera-t-il le même pour les prochaines années ou le gouvernement a-t-il l’ambition de reconnaître ce service par le biais d’un financement qui serait à la hauteur du travail qu’il réalise ? », a demandé la Députée DéFI.

 Pas plus pour l’instant

«  Une partie du financement des hélicoptères de l’AZ Sint-Jan Brugge et de Bra-sur-Lienne-CHU Liège (deux fois 62 000 euros par an), est prévue par le fédéral dans le cadre de projets pilotes en plus du financement SMUR que ces deux hôpitaux reçoivent », a rappelé la Ministre Maggie De Block qui n’a pas l’intention de changer la situation. Depuis la chute du gouvernement Michel fin décembre 2018, le fédéral vit avec la règle du « douzième provisoire » qui ne permet pas de débloquer le dossier. « Il faut une dérogation et une motivation de la décision pour changer les montants », précise la Ministre de la Santé qui a encore indiqué qu’il serait nécessaire, selon elle, de préciser la place et l’utilisation des hélicoptères dans le cadre de l’organisation des soins de santé.








Sujets liés




Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte