VEDIA

Verviers va adopter une charte pour lutter contre le dumping social

 16 mai 2019 19:11  |   Verviers

Le dumping social est un problème important en Wallonie et notamment dans le secteur de la construction. Comme à Herstal par exemple qui a initié le mouvement, la ville de Verviers veut lutter contre ce phénomène en promouvant une concurrence loyale. La lutte contre le dumping social est l’un des principaux sujets de préoccupation des candidats au Parlement européen mais le sujet s’invite aussi jusque dans les enceintes communales. Le Gouvernement fédéral a déjà renforcé les mesures de lutte contre le dumping social dans le cadre des marchés publics et des concessions. La ville de Verviers, elle, souhaite désormais que ses marchés de travaux, services et fournitures soient exécutés au prix juste, dans les règles de l’art, en garantissant la qualité et le respect des conditions de travail. « Très concrètement, nous exigerons que nos adjudicataires respectent pour eux-mêmes et pour leurs sous-traitants, l’ensemble des dispositions législatives, règlementaires, administratives ou conventionnelles applicables relatives, notamment, aux taux de salaire minimal (y compris ceux majorés pour les heures supplémentaires), aux périodes maximales de travail et aux périodes minimales de repos, à la durée minimale des congés annuels payés, à la sécurité, la santé et l’hygiène au travail, à l’occupation de travailleurs (soumis ou non à la sécurité sociale belge, en ce compris les travailleurs intérimaires), à l’égalité de traitement entre hommes et femmes, ainsi que toute autre disposition applicable en matière de relations de travail », explique l’Echevin Malik Ben Achour (PS) en charge des Travaux.

Non seulement, la ville de Verviers s’engage à former son personnel dans la lutte contre le dumping social en lui mettant des outils à disposition mais elle est compte aussi mettre en place une plateforme locale d’échange d’informations et d’alerte sur le dumping social entre les services concernés (marchés publics, travaux, finances, logement …) et la zone de police, participer à des échanges supra-communaux en matière de lutte contre le dumping social et encore informer les autres organismes publics locaux (CPAS, zones de police, sociétés de logement…) de l’adoption de la présente charte et à les encourager à agir en ce sens.

«  Les entreprises désireuses de soumissionner aux marchés publics de la ville devront adhérer à notre charte.Sans quoi, elles ne serint pas consultées. Un suivi périodique des engagements contenus dans la présente charte sera également mis en place », poursuit Malik Ben Achour. Le conseil communal devrait adopter cette charte le 27 mai prochain.








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte