VEDIA

Verviers: le conseil communal exceptionnel, "un cirque"

 14 avril 2021 19:35  |   Verviers


À Verviers, un conseil communal a eu lieu ce 14 avril à 19h30 pour retirer la "motion Istasse". Les élus n’ont finalement rien voté, à part le report de ce point au prochain conseil communal. En cause: le manque de personnes favorables présentes dans la salle.

Ce mercredi 14 avril à 19h30, un conseil communal extraordinaire s’est réuni pour voter pour ou contre le retrait de la "motion Istasse". Cette motion du 21 septembre 2020 avait déjà été suspendue par le Conseil d’État, mais pas retirée. Les élus n’ont finalement pas voté pour, ni contre le retrait. En effet, le seul vote qui a eu lieu ce mercredi, c’est pour le report de ce vote. "Un cirque", lance Laszlo Schoonbroodt (PTB) lors du conseil.

Pourquoi aucun vote pour le retrait n’a eu lieu ?

L’explication est simple: il y a quelques jours, le collège a voté majoritairement pour que ce conseil communal exceptionnel se déroule en présentiel. Une décision qui n’a pas été comprise notamment par Maxime Degey et l’ensemble de la nouvelle majorité qui voudraient s’installer au plus vite aux commandes de la ville.

Les mêmes personnes, qui ont voté pour que le conseil communal exceptionnel se tienne en présentiel n’étaient pas présentes. On notera donc l’absence de Muriel Targnion, Hasan Aydin, Alexandre Loffet, Freddy Breuwer, Antoine Lukkoki, mais aussi Said NajiChimaine Basaula Nangi, Laurie Maréchal, Mohamed-Anass Gallas, Bruno Berrendorf, Irène Dederichs. Le député fédéral, Malik Ben Achour, a même été jusqu’à qualifier cela de "lâcheté" de la part des élus qui étaient absents sans motif valable.

Après ces différents jugements sur les absences des conseillers, justifiées ou non, Malik Ben Achour demande le report du vote. S’en suit la prise de parole de différents conseillers qui ne comprennent pas, pour la plupart, cette volonté de l’aspirant bourgmestre de Verviers.

On retiendra surtout la question de Laszlo Schoonbroodt: "Quel cirque ! Pourquoi vouloir reporter ce vote ?" À cela, Malik Ben Achour répond honnêtement: "Car à cause de ces absences, nous n’avons pas assez de personnes favorables au retrait de la motion Istasse." Maxime Degey ajoutera même: "Si le conseil s’était déroulé en virtuel, nous aurions sûrement eu une majorité plus forte. C’est l’état de santé de certains qui fait qu’aujourd’hui, nous ne l’avons pas."

La nouvelle majorité, qui a besoin d’un vote favorable pour s’installer, a donc eu tout intérêt à ce que le vote soit reporté. "Si nous n’arrivons pas à voter pour le retrait de cette motion Istasse cette fois-ci, nous ne lâcherons pas", indique Maxime Degey.

À 19 voix pour et 7 contre, les élus ont donc voté pour que le vote pour le retrait de la motion Istasse revienne sur la table lors du prochain conseil communal, le 26 avril. (P.J.)








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte