VEDIA

Réunion de crise au PS de Verviers: "On nous a demandé de ne rien dire"

× La consultation gratuite du site de Vedia est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 07 juillet 2020 09:10  |   Verviers


Le PS verviétois s’est réuni hier pour parler des tensions avec Hasan Aydin. Après 2h30 de réunion, c’est en deux groupes que le PS verviétois est sorti du Floréal, le siège du Parti socialiste Verviétois.

Les premiers à sortir étaient Muriel Targnion, Sophie Lambert, Jean-François Istasse, Sylvia Belly, Laurie Marechal et Alexandre Loffet. Aucun des 6 n’a souhaité réagir à la réunion qui venait de se dérouler. La seule réaction constructive a été celle de la bourgmestre: "La réunion s’est déroulée dans un bon climat, mais on ne peut pas plus en dire. On nous a demandé de ne rien dire."

Bernard Piron vient renforcer le PS

Bernard Piron, électron libre de la politique verviétoise qui se rallie au PS pour le vote de la motion, a confirmé également qu’il continuerait à soutenir cette motion de méfiance. On peut donc supposer que la bourgmestre conserve une majorité de soutien au sein de son parti.

Deux groupes, zéro réaction

Après une dizaine de minutes, le groupe des opposants à la motion de méfiance, mené par le principal intéressé, Hasan Aydin, est sorti à son tour du Floréal. Aucun d’eux n’a souhaité répondre pour les mêmes raisons que le premier groupe.

Reste à savoir si la motion de méfiance sera maintenue ou si la hache de guerre sera enterrée. Laurent Pham et Jacques Braggaar, les représentants du parti qui sont venus calmer les tensions, auraient-ils réussis à éteindre un brasier ? Nous pouvons espérer que le PS de Verviers communiquera plus amplement sur les débouchés de cette réunion dans quelques heures. (P.J.)










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte