VEDIA

Malmedy : « L’indécence a des limites que l’Entente Communale ne connait pas ! »

DR - Vedia
 26 juin 2020 16:52  |   Malmedy


Le torchon, brûle, encore un peu plus entre majorité et opposition à Malmedy. Il y a d’abord eu l’interpellation de ce jeudi soir au conseil communal du groupe d’opposition Entente Communale critiquant vertement la gestion de la crise sanitaire à la maison de repos du Grand Fa, mettant en cause la présidente du CPAS et la majorité, les rendant responsables du bilan sanitaire dramatique, à savoir des 16 décès, 66 résidents et 26 membres du personnel touchés par le Covid-19. La majorité Alternative – PS+ a réagi par communiqué ce vendredi après-midi. Dont voici le texte in extenso.

 « La crise du Coronavirus a touché durement la Belgique et nous déplorons à ce jour 9.726 décès dont plus de 6.000 dans les maisons de repos du pays.

Malmedy n’a pas été épargnée et plusieurs décès sont à déplorer notamment dans la MRS des Arcades ou du Grand Fa. Dans cette dernière, ce sont 16 décès qui sont survenus des suites du CoVid. 

L’Entente communale, très élégamment, impute la responsabilité de ces décès à la gestion de la majorité et singulièrement à la Présidente de CPAS pour le volet de la Maison de Repos du Grand Fa.

Il est vrai que toute la gestion de cette crise sanitaire historique fut collégiale et les équipes de la majorité ont à chaque fois associé les professionnels de la santé et des équipes sur le terrain que ce soit à la Ville, au Centre Hospitalier Reine Astrid ou à la MRS du Grand Fa dans les trois cellules de crise rapidement instaurées. Il est tout aussi vrai qu’on ne pourra rien reprocher à l’EC puisqu’elle n’a jamais proposé une quelconque aide dans le soutien à la population au cours de cette crise sans précédent au contraire de centaines de citoyens bénévoles qui se sont portés volontaires pour coudre ou distribuer des masques, apporter des courses aux voisins, courir pour récolter des fonds, ….

Plus fondamentalement, l’EC énonce des contre-vérités.

Le Grand Fa a respecté scrupuleusement les différentes circulaires dont celle de l’AVIQ du 13 mars 2020 à savoir de « porter un équipement de protection individuelle tel que des gants/des protections/masques » comme évoqué par l’EC mais enlève la seconde partie de la phrase « lorsqu’il y a un risque de contact avec les sécrétions respiratoires et d’autres liquides organiques. »

« Le linge des familles doit toujours être considéré comme contaminé. Il ne peut être remis aux familles. »  Juste, mais l’EC omet de signaler que cette mesure s’appliquait à ce moment-là uniquement « dans le cas d’un résident avec (suspicion de) COVID-19. , page 4, titre 5».

Le Grand Fa a toujours respecté les circulaires de l’AVIQ. D’autres institutions ont décidé d’appliquer plus tôt des mesures plus strictes mais pendant cette période, les experts attiraient l’attention des gestionnaires des MRS sur les risques du syndrome de glissement et recommandaient également que les résidents devaient garder des activités. Celles-ci ont continué un certain temps au Grand Fa mais par « bulle » à savoir par étage et après avoir interrompu les visites extérieures conformément aux directives.

Il est simple et facile de reprocher le 25 juin qu’à refaire, en sachant ce que nous savons aujourd’hui, qu’il aurait fallu faire des choses différemment.  Par contre, on ne peut nous reprocher de ne pas avoir respecté les circulaires de l’AVIQ qui l’ont été à tout moment. Nous saluons le travail des équipes sur le terrain et des équipes dirigeantes qui ont toujours établi les protocoles avec les professionnels de la santé en utilisant les protocoles recommandés à ce moment-là de la crise. Le médecin hygiéniste du CHRAM est venu à plusieurs reprises au Grand Fa pour valider les mesures. Des formations « d’habillement » des  équipes du Grand Fa ont eu lieu avec la participation des infirmières du CHRAM aux équipes du Grand Fa. Nous avons sollicité et obtenu une aide de la Défense Nationale pour soulager les équipes surexposées dans un travail très difficile.

L’Entente communale a été tenue au courant par des visioconférences régulières au degré du Collège communal, de la Commission du Grand Fa et lors des réunions du Conseil d’administration du CHRAM. Les Conseillers du CPAS ont reçu chaque jour les informations de la Présidente sur la situation au sein du Grand Fa et de toutes les mesures qui y étaient prises. Il n’y a eu aucune remarque formulée ni aucune proposition de quelque nature que ce soit émanant de leur groupe. 

La Ville de son coté, a suivi quotidiennement les annonces des différentes instances supérieures avec des instructions parfois contradictoires ou pas adaptées (reprise des visites dans les MR/S en plein pic de la pandémie, maintien des gites de vacances ouverts au début de la pandémie). La Ville a été une des premières à recommander le port du masque dans la sphère publique là où la distanciation sociale n’était pas possible ou assurée ; à collecter, distribuer plusieurs milliers de masques que ce soit aux professionnels des soins de santé ou auprès de la population. La Ville a communiqué quotidiennement à la population à travers plusieurs canaux de communication (toute-boites, internet, facebook, whats’app, instagram, ligne téléphonique dédiée).

La majorité salue le travail et l’engagement de sa Présidente de CPAS-Echevine des Homes ainsi que de toutes les équipes sur le front qui n’ont jamais ménagé leur peine, leur investissement, leur temps, leur disponibilité tout au long de cette crise. Ces actions généreuses et courageuses valent beaucoup plus que les éructations indécentes d’une minorité aux abois.

La majorité a une pensée toute particulière pour toutes les personnes et toutes les familles touchées par ce virus ou ses conséquences et continuera à s’investir avec cœur et détermination pour relever les défis qui se présentent. »

 










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte