VEDIA

Le RAVeL entre Vielsalm et Lierneux ne convainc pas tout le monde...

Photo Belga
 28 janvier 2022 14:56  |   Lierneux


Le ton est quelque peu monté hier soir en fin de séance du conseil communal de Lierneux lorsqu’il a été fait écho d’un courrier envoyé par un citoyen à l’ensemble des élus au sujet des projets de mobilité douce dans la commune. L’un de ces projets n’est autre que le projet de création d’un RAVeL entre Vielsalm et Lierneux qui, quelques minutes plus tôt, s’était une nouvelle fois invité à l’ordre du jour de la séance. Ce citoyen se disait déçu que ce projet n’ait pas été présenté au préalable à la Commission Consultative de l’Aménagement du Territoire et de la Mobilité (CCATM), à la Commission Locale de Développement Rural (CLDR) ni auprès de personnes intéressées par la mobilité douce en général. « Peut-être que ce projet n’a pas été inscrit tel quel à l’ordre du jour d’une réunion de la CCATM mais tout le monde le connaît. Ce n’est pas comme si on le découvrait tout à coup » explique le Bourgmestre André Samray qui indique au passage que ce citoyen est un ancien président de la CCATM. "Faux ! Mensonge ! ", rétorque le chef de groupe d’opposition L.d. Mayeur @ Vous Fabrice Léonard venu en appui du citoyen qui, furax, a quitté les rangs du public.

Au même titre que Vielsalm, Lierneux a fait de la mobilité douce une de ses priorités. La création d’un RAVeL, réseau autonome de voies lentes entre les deux communes, sur une quinzaine de kilomètres, alimente régulièrement les débats entre majorité et opposition. Hier soir, il s’agissait d’approuver la convention et le cahier spécial des charges sur une des deux parties du tracé. « Le mois prochain, le projet reviendra à la table du conseil pour ce qui concerne la partie la plus importante du tracé, de Sart-Lierneux jusqu’à la gare du Vicinal », précise André Samray. En attendant, le projet ne fait pas l’unanimité puisqu’il a été approuvé par 8 voix pour et 5 contre.

RAVeL ou pas RAVeL ?

La commune de Lierneux n’a pas encore pu estimer le coût définitif du futur RAVeL. Un montant de 741 000 € avait été avancé mais l’opposition L.d. Mayeur @ Vous l’estime toujours trop élevé. Lors du vote du budget 2022 le mois dernier, le chef de groupe Fabrice Léonard avait proposé de ramener le budget à 650 000 €. « On ne peut pas parler d’un RAVeL comme on l’entend mais d’un projet de mobilité douce datant de 2019. Oui, il y a bien un raccordement au RAVeL mais il se situe sur le territoire de la commune de Vielsalm qui a modifié l’itinéraire au détriment de Lierneux. Comment la commune va-t-elle faire pour lancer les appels d’offre et donner le coup d’envoi des travaux en… 7 mois comme c’est indiqué »,se demande le chef de groupe d’opposition L.d. Mayeur @ Vous.

Au-delà des retombées intéressantes pour la région, l’enjeu de ce projet est aussi de pouvoir compter sur des subsides qui permettront sa réalisation. 240 000 €, 231 000 € pour Vielsalm. (Manu Yvens)








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte