VEDIA

La question qui a fâché la bourgmestre de Limbourg

 29 novembre 2022 13:26  |   Limbourg


Il est assez rare de voir la bourgmestre de Limbourg Valérie Dejardin s’énerver sur un conseiller communal, ce qui est arrivé hier soir au conseil communal. Il était question de l’achat d’un immeuble dans le cadre du suivi des inondations, lorsque un des trois élus de Limbourg Demain, Frédéric Dobbelstein, il est vrai pas avare de déclarations péremptoires, s’est demandé si la commune ne tournait pas à l’agence immobilière avec tous les risques que cela comporte. Ce qui a fort fâché la bourgmestre qui lui a répliqué que sa question était insidieuse et surtout manquait de respect pour tout le travail effectué par la commune pour reloger les sinistrés.

Rénovation du Kursaal : la commune réclame une aide

Toujours dans le cadre du suivi des inondations, la rénovation de la salle de spectacle Kursaal, totalement démolie, pose problème. Le devis des réparations est estimé à quelque 2,3 millions d’euros, ce qui n’est pas rien. Mais après l’intervention des assurances, il reste un million à trouver. C’est pourquoi le conseil a décidé de solliciter une aide de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Nouvelle taxe sur les séjours temporaires

Une nouvelle taxe a été votée, qui ne frappe pas directement la population puisqu’elle concerne les séjours temporaires et donc les logements qui les accueillent. Elle sera de 180 euros par lit. « Cette taxe existe un peu partout, sauf à Limbourg » a expliqué l’échevin des finances Alain Schils. « Ce sont des logements occupés par des gens de passage, qui ne permettent pas aux gens de s’implanter dans la commune, et donc de contribuer à l’impôt sur les personnes physiques. C’est un moyen de récupérer une partie de celui-ci » a expliqué l’échevin, qui estime une recette possible de 20.000 euros.

Enfin, cette intervention du groupe Changeons ensemble, interloqué d’avoir constaté en forêt des panneaux annonçant des chasses du 30 juin 2022 au 31 juillet 2023 ! « Ce sont des panneaux jaunes pour informer les gens de chasses possibles » a expliqué l’échevin Luc Delhez. « Il y a aussi des panneaux rouges qui signifient une interdiction de circuler dans une zone où il y a une chasse. Mais de toute façon, la chasse est interdite les week-ends sur le territoire de Limbourg". (L.B.)








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte