VEDIA

L'Echevin Loffet n'assistera pas au conseil communal qui vise à retirer la motion Istasse

 13 avril 2021 19:24  |   Verviers


Un conseil communal se tiendra demain soir, en présentiel, à Verviers avec un seul point à l’ordre du jour mais non des moindres. Il s’agit de retirer l’ancienne motion dite Istasse qui avait permis d’installer Jean-François Istasse comme bourgmestre à la place de Muriel Targnion. Demain soir, le conseil communal est invité à retirer l’acte administratif dans le but que cette motion n’ait finalement juridiquement jamais existé.

Mais tout le monde n’assistera pas à ce conseil extraordinaire et le fait d’ores et déjà savoir. C’est le cas de l’actuel Echevin Alexandre Loffet qui, dans un communiqué, dit « refuser d’être complice des manœuvres auxquelles certains élus verviétois s’adonnent sans scrupule en oubliant qu’ils ont juré d’obéir aux lois du peuple belge ». Il s’étonne de la convocation de ce Conseil communal spécial alors que selon lui « aucune justification de la nécessité de procéder en toute hâte n’est apportée et que ce point pouvait être proposé depuis le mois d’octobre 2020 par ceux qui considèrent qu’un pacte de majorité illégal est un détail, une erreur matérielle qu’on peut retirer sans conséquence ».

« Je m’étonne du sens des priorités des signataires de la demande de Conseil spécial qui estiment que nous pouvons attendre des mois avant de respecter nos obligations légales en matière de représentation minimale de femmes au sein du Collège mais nous ne pourrions pas attendre jusqu’au 26 avril pour ce retrait douteux.  Par leurs votes et leurs signatures en septembre 2020, ces Conseillers ont choisi de contourner les règles de la démocratie locale et aujourd’hui ces mêmes Conseillers nous imposent un Conseil avec un seul point à l’ordre du jour pour mieux récidiver au plus vite alors qu’il est établi depuis des mois que votre délibération est entachée d’illégalité; et ce au moment où la plus haute juridiction du pays s’apprête à rendre de sa décision qui clarifiera la situation". 








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte