VEDIA

Julie Beckers répond au Député Matthieu Daele sur la place d'Ecolo à Pepinster

 28 juin 2018 11:30  |   Pepinster

Dans le dernier Contrechamp, le Député wallon Ecolo Matthieu Daele a fait le tour de l’arrondissement de Verviers et l’impact qu’Ecolo a eu dans la gestion des différentes communes.

« A propos de Pepinster, il a affirmé erronément que le cartel PEPIN (MR/Ecolo/X) avait renversé en 2006 la majorité absolue PS qui, selon lui et ce cartel, a mal géré la commune, faisant porter toute la responsabilité de la gestion actuelle et de l’augmentation pharaonique de la dette sur le PS. Monsieur Daele n’est malheureusement pas bien renseigné sur la politique à Pepinster. En effet, le PS a toujours dirigé la commune en coalition et n’a jamais eu de majorité absolue », fait remarquer la tête de liste de Vivre Pepinster Julie Beckers.

« Dès 1983, le PS, le MR (PLP à l’époque) et Ecolo avaient formé une coalition pour prendre la succession des Intérêts communaux du Bourgmestre sortant Georges Duvivier. Après 5 ans, les Verts ont préféré se soustraire aux responsabilités que leur avaient confié leurs électeurs. De 1989 à 1997, Pepinster fut dirigé par une coalition PS/MR. En 1997, la coalition fut rompue et les deux Echevins MR se retrouvèrent sans attributions. De 2001 à 2006, une coalition PS/IC-CDH reprit le flambeau et géra la commune jusqu’en décembre 2006.

Si nous pouvons comprendre qu’en cette période de campagne électorale et que briguant une entrée en majorité pour lui-même, le Député Daele souhaite mettre en exergue l’intérêt que représenterait un vote pour les candidats Ecolo, nous nous interrogeons cependant sur l’impact réel des élus écolo à Pepinster.

Malgré les promesses, la mobilité ne s’est certainement pas améliorée, aucun travail d’économie d’énergie n’a été réalisé dans les bâtiments existants, aucun dispositif n’a été entrepris pour favoriser la mobilité douce si ce n’est la construction de passerelles ne menant nulle part et aucune procédure menant à davantage de démocratie participative n’a été mise en place.

Alors qu’au Parlement wallon, Ecolo prône, avec raison,  la transparence dans les décisions publiques, à Pepinster, malgré un Echevin écolo chargé de la « Démocratisation de la Vie communale » les Conseillers de l’opposition n’ont pas accès aux pièces administratives du Collège communal, ni, évidemment, les citoyens qui en font la demande ».








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte