VEDIA

Dison : on recherche des conseillers communaux !

 17 avril 2018 11:51  |   Dison

Le cirque continue à Dison, concernant le remplacement de deux conseillers communaux démissionnaires, l’un au cdH, l’autre chez D!re. Déjà, au conseil de mars, les deux suppléants prévus avaient brillé par leur absence. Hier soir, deux autres suppléants devaient être désignés, mais eux aussi ne se sont pas présentés. Au cdH, trois suppléants ont ainsi renoncé à exercer la fonction de conseiller. Chez D!re, c’est pire encore puisqu’on a dû remonter à la 8ème suppléante, qui elle non plus ne s’est pas présentée. La chasse aux conseillers est donc ouverte pour le prochain conseil de mai.

Le conseil a dû ensuite revenir sur la disposition votée naguère interdisant le port de signes religieux dans les écoles communales. En effet, le conseil d’état a admis que les professeurs de religion avaient le droit de porter les attributs vestimentaires propres à leur religion, et la commune a dû s’y plier en modifiant son règlement.

Lors du dernier conseil, une motion réclamant la fermeture immédiate de deux sites nucléaires, à Tihange et à Doel, avait été votée. Depuis lors, le gouvernement a fait savoir que la décision de fermer tous les sites nucléaires en 2025, votée en 2003, serait bel et bien appliquée. La preuve, selon Yvan Ylieff, que la rébellion des communes peut parfois avoir des effets. Marc Magnery, conseiller Ecolo, a fait savoir que la décision disonaise (et aussi liégeoise) avait été applaudie jusque dans la presse allemande.

Là dessus, le conseiller D!re Frédéric Delvaux a suggéré de prendre une décision selon laquelle la commune s’engageait à ce que toute la part nucléaire de la consommation électrique de la commune soit exclusivement issue de productions locales et durables, d’ici 2050. Une proposition jugée improbable et irréaliste par la majorité, qui s’est cependant engagée à étudier toutes les pistes pour réduire la consommation électrique et promouvoir les solutions de remplacement.