VEDIA

Démission de Luc Mathues : dissensions profondes au cdH Verviers

 21 aout 2020 14:31  |   Verviers


L’annonce de la démission de Luc Mathues en tant que président de la section verviétoise du cdH est loin d’être un épiphénomène dans l’inextricable crise politique que traverse la Ville de Verviers depuis le début de l’été. Elle est le reflet de dissensions qui ne touchent pas que le PS mais bien l’ensemble des formations politiques. Dans sa lettre de motivation qu’il a envoyée aux membres du cdH Verviers, Luc Mathues explique que « les positions prises par le cdH de Verviers durant la crise et la manière dont les choses se sont passées en interne ne sont pas en accord avec ses convictions personnelles ainsi que ses valeurs ».

Alain Mager ciblé

Luc Mathues parle de non respect de démocratie interne et d’un rapport de force entre mandataires, de chantages et de menaces. «  J’ai découvert via la presse locale la collaboration du cdH avec le MR et NV pour former un cartel ainsi que les conditions imposées par celle-ci au PS. De la même manière, j’ai appris la nomination par ce cartel de Pierre-Yves Jeholet comme négociateur. (…) Notre Président d’arrondissement (Alain Mager) s’est rendu, à plusieurs reprises, à des réunions de négociation avec le cartel, et cela, sans m’en avertir au préalable. Il a également donné son soutien et contribué à des positions prises par certains mandataires du CDH Verviers qui faisaient débat en interne, sortant ainsi de son devoir de réserve ».

Accusations de racisme

Les accusations de Luc Mathues ne sont pas minces quand il affirme que des membres importants du cdH, à plusieurs niveaux de pouvoir et d’influence, ont tenu, en interne, des propos «  que je considère comme racistes, inacceptables et très graves envers Hasan Aydin (PS) et Hajib El Hajjaji (Ecolo). IL m’a été dit que ces derniers sont fichés à la sureté de l’état, qu’ils sont la cancer de la démocratie et que leur but est d’instaurer la chariat sur Verviers (…) ». Ces accusations de racisme dont fait état Luc Mathues sont graves. Seront-elles suivies de plainte en diffamation ?

Le départ de Luc Mathues sera forcément évoqué lors de la réunion de Bureau de la section locale ce soir. Ce sont les deux vice-présidentes Marie Capocci et Corinne Sisterman de reprendre temporairement la présidence.










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte