VEDIA

Augmentation de la taxe poubelle à Limbourg

 29 octobre 2019 11:04  |   Limbourg

Grosse bataille de chiffres, hier soir au conseil communal de Limbourg. Cela a commencé par l’annonce d’une bonne nouvelle reçue le matin même par l’échevin des finances Alain Schils. En effet, il venait d’apprendre que la perception de l’IPP avait rapporté quelque 163.000 € supplémentaires par rapport à ce qui avait été annoncé précédemment. Une nouvelle qui n’a pas spécialement réjoui l’ancien échevin des finances Jonathan Chanteux qui lui a mis en évidence une augmentation « drastique » des dépenses : + 518.000 euros entre 2018 et 2019. Il a évoqué une perte de contrôle total sur les finances et des dérapages inquiétants. En réponse, la majorité a répliqué qu’il oubliait de dire que les recettes ont augmenté de 450.000 euros. Avec les 163.000 € de bonus, le compte est bon.

La bataille a continué lorsqu’il s’est agi d’augmenter certaines taxes, et notamment celle sur le ramassage des déchets. Celle-ci évolue assez fortement : + 15 euros pour la taxe fixe, + 2 euros pour les rouleaux de sacs poubelle. Une augmentation que Jonathan Chanteux a calculée de quelque 25% en moyenne, et a qualifié de nouvelle attaque contre le portefeuille des ménages limbourgeois. La majorité s’est défendue en avançant que la taxe n’avait plus été augmentée depuis 10 ans, qu’il s’agissait de se resituer dans le cadre légal du coût vérité imposé par la Région wallonne alors que le taux actuel appliqué n’est que de 91%, de digérer l’augmentation des coûts d’Intradel (+8%) et de prévoir des augmentations annoncées de ces coûts, et de s’aligner sur les autres communes de la région.

Sur ce, le leader libéral a alors proposé de diminuer de 4% le taux du coût vérité, pour le ramener à 100%, compte tenu des 163.000 euros de bonus annoncé. Proposition rejetée par la majorité, car on ne sait pas si ce bonus est ponctuel ou sera répété. D’autres taxes ont été aménagées, comme certains documents administratifs, pour tenir compte des coûts réels du travail.

Le groupe d’opposition Changeons ensemble (3 sièges) s’est rallié à l’argumentation du groupe libéral, estimant certaines augmentations cohérentes et d’autres incohérentes, comme celle sur les poubelles jugée exorbitante car allant jusqu’à 27,3%

Précisons que les deux principales taxes restent elles inchangées, soit un taux de 8,2 pour l’iPP et de 2.600 additionnels pour le précompte immobilier. (LB)








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte