VEDIA

Homicide volontaire à Spa : deux personnes privées de liberté

D.R. - JFT
 20 mars 2020 13:39  |   Spa


Il était aux environs de 1h30 du matin la nuit dernière lorsque les services de la police de la Zone des Fagnes ont été prévenus qu’un individu venait de tirer avec une arme à feu sur un autre individu dans une maison de la rue Deleau à Spa.

Arrivés sur place, les services de police découvrent le corps sans vie d’un homme de 39 ans. Ils interpellent immédiatement deux personnes restées sur place qui seront privées de liberté. Il s’agit d’un homme né en 1989 et d’un autre homme né en 1978, La victime résidait au rez-de-chaussée de l’immeuble dans lesquels les faits ont été commis. Les deux suspects résidaient, ensemble, au premier et second étage du même immeuble L’arme utilisée pour la commission des faits est une carabine de calibre .22, détenue illégalement par un des deux hommes privés de liberté, celui né en 1989.

Dispute à cause du bruit

«  Mon Office a été prévenu des faits. Un médecin légiste, un expert en balistique et le laboratoire de la police scientifique ainsi que le juge d’instruction sont descendus sur les lieux. Les deux suspects ont été entendus ce jour. Il semble qu’une dispute a commencé entre la victime et les suspects suite au bruit causé lorsque les deux suspects sont rentrés dans leur appartement. L’homme né en 1989 serait descendu à la rencontre de la victime pour s’expliquer et aurait emporté sa carabine, chargée, avec lui. Une dispute aurait eu lieu entre les deux et des échanges de coups auraient été donnés. À un moment donné, le suspect né en 1989 se serait saisi de son fusil et aurait tiré un coup de feu, se sentant menacé par la victime. La victime a reçu la balle au niveau de la gorge et est décédée immédiatement », explique le procureur, Gilles de Villers Grand Champs au Parquet de Verviers.

«  Nous ne disposons pas, à l’heure actuelle, du rapport médico-légal, ni du rapport balistique, rapports qui pourront nous éclairer plus amplement sur les faits et l’implication précise de chacun des suspects privés de liberté ».

Homicide volontaire

Le juge d’instruction a d’ores et déjà instruit ce dossier du chef d’homicide volontaire (meurtre) et de détention illégale d’arme à feu. Les deux suspects ont été privés de liberté, en qualité d’auteur ou de co-auteur des faits. Une demande de mandat d’arrêt a également été formulée à leur encontre.

L’enquête se poursuit pour déterminer précisément ce qu’il s’est passé et l’implication précise des suspects.










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte