VEDIA

André Denis (MR) blessé par Robert Justin (Alternative): "un contentieux privé"

 04 juin 2019 17:50  |   Malmedy

André Denis, député provincial et ancien bourgmestre de Malmedy MR, qui sort des toilettes l’arcade sourcillière ouverte, le visage en sang. Une image qui a de quoi choquer.  D’autant plus si vous ajoutez le contexte: le soir du scrutin régional, fédéral et européen, le 26 mai, au bureau principal de dépouillement. Il aurait été agressé par Robert Justin, ancien conseiller communal Alternative et président de la Régie communale de Malmedy.

André Denis a porté plainte à la police et Robert Justin aurait été privé de liberté durant la nuit de dimanche à lundi. 

Si André Denis refuse de parler de l’affaire, les faits l’"interpellent". Il a eu des différends avec de nombreuses personnes mais jamais quelqu’un ne l’avait frappé. Il est interpellé également par l’absence de réaction du groupe Alternative, en majorité à la Ville de Malmedy. 

"Le théâtre et les acteurs sont politiques, le contentieux, lui, est privé"

"Si le théâtre est politique, les acteurs sont politiques, le contentieux, lui, est privé, explique le bourgmestre Jean-Paul Bastin (Alternative). Si André Denis désire politiser l’affaire, c’est son droit mais ce n’est pas notre volonté. Je suis surpris que de tels faits puissent survenir entre des personnes de plus de 50 ans. Ce n’est pas la première fois. Il y a déjà eu des provocations par le passé".

Une altercation entre les deux protagonistes aurait déjà eu lieu lors de la fête de la Clinique Reine Astrid de Malmedy et du Conseil du CPAS en février dernier.

Robert Justin préfère ne pas faire de commentaire et s’en tenir à son communiqué de presse: "Depuis plusieurs mois, je fais l’objet de provocations et insultes (y compris en public) de la part de M. André Léon Denis. Ce dimanche 26 mai, après de nouvelles provocations de sa part, une dispute avec bousculade s’est produite entre nous dans les toilettes de Malmedy Expo. À l’issue de celle-ci, blessé à l’arcade sourcilière, il a porté plainte pour coups et blessures auprès de la police et ainsi saisi la justice. C’est donc à la justice à présent de poursuivre son travail sereinement et j’entends bien collaborer à l’enquête en toute sincérité et objectivité". (Au.M) 








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte