VEDIA

Stavelot: Permis refusé pour les éoliennes de Cronchamps

DR GreenTech Wind
 12 septembre 2019 16:07  |   Stavelot

 

Les fonctionnaires technique et délégué de la Région wallonne ont remis un avis défavorable pour le projet de 11 éoliennes sur le site de Cronchamps, sur la commune de Stavelot, en bordure de l’autoroute A24/E42, en zone forestière. L’info nous a été confirmée en primeur par Elisabeth Guillaume, échevine en charge de l’urbanisme et de l’aménagement du territoire à Stavelot : « Je n’ai pas les détails ou les motivations de l’avis rendu, mais oui, c’est défavorable », nous a-t-elle expliqué. Ce projet de 11 éoliennes avait suscité un grande mobilisation des riverains, qui n’en voulait pas, à cet endroit. Cela avait d’ailleurs valu un conseil communal extraordinaire de plus de 4 heures mi-juin. « De notre côté, nous sommes favorables à un projet éolien, parce qu’il y a urgence de prendre des mesures en faveur du développement durable. Mais je rappelle que nous étions contre le projet de 11 éoliennes, nous avions demandé au promoteur de réduire la voilure, pour un parc de 7 éoliennes, en enlevant les 4 éoliennes les plus problématiques en matière d’impacts paysager et environnemental », nous rappelle encore Elisabeth Guillaume.

Ce projet de 11 éoliennes - de 200 mètres de haut - largement au-dessus de la canopée, est porté par GreenTech Wind, société derrière laquelle on retrouve notamment Ventis. Il s’agissait d’un premier projet envisageable en zone forestière. Mais on se rappellera aussi que début juin, le Conseil de l’environnement s’était positionné contre : « L’implantation est jugée inopportune, précisément en fonction du positionnement sommital du site. Ce qui pourrait poser des problèmes pour la navigation aérienne, mais qui, surtout, accentuerait l’impact visuel sur le paysage. Si l’autorisation devait être accordée, il n’y aurait plus de raison d’interdire ce type d’infrastructure là où c’est actuellement exclu, comme sur le plateau des Hautes Fagnes, par exemple », notait le rapport du Conseil de l’environnement.

Reste à voir ce que les promoteurs, rompus aux démarches administratives, vont faire de cette décision, même si au niveau administratif cela ne clôt pas définitivement le dossier. Le (futur) ministre de l’aménagement du territoire et de l’énergie devra lui aussi se positionner, il pourrait reprendre le dossier, et même passer outre les avis des fonctionnaires délégué et technique, ou alors demander des adaptations, comme la Ville de Stavelot le demande d’ailleurs. Il y a aussi les possibilités de recours au Conseil d’Etat. Ce n’est donc pas encore un enterrement pur et simple de ce projet, loin de là. D’autant plus que la Sofico prévoit, elle aussi, d’installer deux éoliennes, sur l’aire de repos de Cronchamps. Apparemment, une zone venteuse très convoitée pour des éoliennes.

 








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte