VEDIA

Bocage sans frontière : un nouveau poumon vert près d’Aubel et Plombières

 14 septembre 2021 13:28  |   Aubel


Les ministres flamands de la Nature et du Tourisme Zuhal Demir (N-VA) et du Patrimoine immobilier Matthias Diependaele (N-VA) ont prévu un investissement de 17 millions d’euros pour le développement et la promotion de quatre parcs nationaux et trois parcs paysagers à créer dans les prochaines années.

Similaire aux parcs naturels régionaux, les parcs paysagers renforcent l’identité et la qualité d’un paysage. Surtout quand ils sont transfrontaliers comme pourrait l’être le futur parc « Bocage sans frontière ». Hier soir, le conseil communal d’Aubel a unanimement décidé de s’engager dans ce projet de création et de reconnaissance du parc paysager. Sont également concernées les communes de Plombières et de Dalhem ainsi que la commune flamande Voeren et les communes néerlandaises d’Eijsden-Margraten, Gulpen-Wittem et Vaals.

Identité régionale

L’identité de ce futur parc paysager transfrontalier, à cheval sur deux pays, est caractérisée par de nombreux éléments comme des haies d’aubépine, des vergers hautes tiges, des vaches dans les prés, des églises, des châteaux, des maisons à colombages mais aussi les vallées de ruisseaux de Berwinne Voer, Noor, Gulp et Geul. «  Les similitudes paysagères entre la région flamande de Voer, le Pays de Herve wallon et le pays des collines néerlandaises sont évidentes, tout comme les défis similaires en matière de qualité du paysage et d’identité régionale »,explique l’Echevin du Tourisme Benoît Dorthu.

Pour mener à bien ce projet, la commune d’Aubel a recommandé d’associer le Groupe d’Action Locale du Pays de Herve qui est déjà actif sur des objectifs similaires. « Pour notre commune, l’environnement et la mobilité, le paysage agricole, le tourisme doux, le maillage et les couloirs écologiques  devraient être approfondis dans un futur master plan et plan opérationnel », explique l’Echevin Dorthu.

Reconnaissance attendue en 2023

Les candidatures pour la création des futurs parcs nationaux et paysagers doivent être rentrées pour le 15 septembre. Ensuite, un jury d’experts indépendants, issus de Flandre et de l’étranger, analysera les notes. Ceux qui recevront un avis favorable obtiendront un soutien de 100.000 euros.  La dernière étape est attendue pour la mi-2023 avec la reconnaissance en tant que parc national ou parc paysager.

De son côté, la Wallonie travaille à la création de deux parcs nationaux. Un appel à projets a été lancé en ce sens le 1er juillet. (Manu Yvens)








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte