VEDIA

Un conseiller numérique engagé pour les écoles de Herve

BELGA
 03 septembre 2018 11:15  |   Herve

En cette rentrée scolaire, la Ville de Herve a engagé un conseiller numérique à temps plein pour ses huit implantations communales. « C’est une toute nouvelle fonction que la commune de Herve est fière de mettre en place au sein de ses écoles. Ce conseiller sera la personne en charge de la formation aux outils numériques dans les classes afin d’optimaliser leur utilisation tant pour les enseignants que pour les élèves » se réjouit l’Echevine de l’enseignement, Marianne Dalem. Les différents projets en la matière vont d’un cours d’informatique à l’élaboration de cours sous forme de tutoriels en passant entre autres par la communication parents-école. « Nous sommes persuadés que ce nouveau dispositif d’encadrement et d’accompagnement des nombreux projets numériques dans les écoles communales répond aux besoins actuels et à venir. » poursuit l’Echevine.

Sécurité renforcée à l’école de Battice

Ce n’est pas la seule nouveauté sur l’entité de Herve qui accueille pas moins de 1450 élèves et 150 professionnels encadrant les enfants. L’école de Bruyères sera en effet dotée de nouveaux sanitaires ainsi que de panneaux photovoltaïques permettant ainsi des économies d’énergie. À l’école de Battice, ce sont des aménagements relatifs à la sécurité des enfants qui sont mis en place. En effet, les parents amenant leurs enfants en voiture le font dorénavant par le parking à l’arrière du bâtiment (parking du marché couvert) afin d’éviter les encombrements trop fréquents à l’avant de l’école. « La sécurité aux abords des écoles est pour nous une réelle priorité. Ce système a déjà été mis en place dans les écoles de Grand-Rechain et Chaineux et a largement fait ses preuves » explique Marianne Dalem, Echevine de l’enseignement.

D’autres projets sont en cours : celui de l’extension de l’école de José, du nouveau préau à l’école de Chaineux, de la rénovation de la salle la Bruyèretoise, des travaux conséquents en matière d’étanchéité à l’école de Grand-Rechain ainsi que de la transformation d’une maison attenante à ce dernier établissement en deux nouveaux locaux de classe. « Cette rentrée est chargée en projets pédagogiques et d’infrastructures et on ne peut que s’en réjouir » conclut Marianne Dalem. (MY)








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte