VEDIA

Les négociations dans l'impasse totale chez Sulzer (ex Ensival-Moret)

 12 fevrier 2021 13:49  |   Thimister-Clermont


Les négociations sont dans l’impasse totale chez Sulzer à Thimister-Clermont. En juin dernier, le groupe propriétaire annonçait son intention de supprimer 155 emplois sur 205. Une procédure Renault avait alors été enclenchée. Un contre-plan de restructuration avait été proposé par les employés de l’ex Ensival-Moret avec le sauvetage de 90 emplois.  Mais il a été refusé en bloc par le groupe Sulzer au terme d’un conseil d’entreprise qui s’est achevé ce matin.

« La direction n’a jamais eu l’intention de revenir sur sa décision d’arrêter la production aux Plenesses ! s’exclame René Petit, secrétaire permanent CSC METEA.  Les contre-propositions syndicales ont été construites avec un cabinet d’experts qui les a validées. C’est révoltant de voir qu’un groupe comme Sulzer n’ait pas l’honnêteté de reconnaître que le travail réalisé tient la route. Il a balayé toutes les alternatives proposées en bloc. Quel manque de respect pour le personnel ! Je suis dégoûté.»

Pour la CSC, tout était déjà scellé depuis le mois de juin. Le syndicat chrétien se dit déçu, dégoûté et en colère avant l’entame des négociations du volet social.








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte