VEDIA

L'arrondissement de Verviers est le plus impacté par les faillites

 12 septembre 2019 14:48  |   Arrondissement de Verviers

Le nombre de faillites au premier semestre 2019 est en forte augmentation (545 faillites) en province de Liège (+20,4%) ! C’est le constat dressé ce matin par l’Union des Classes Moyennes qui indique que la situation n’est pas anormale par rapport au niveau national (+15%) ou au niveau régional (+ 17,8%). Les trois arrondissements de la Province de Liège sont concernés par cette augmentation même si l’arrondissement de Verviers est le plus impacté (+33 %). Alors qu’on dénombrait 77 faillites au terme des six premiers mois de 2018, on en compte 103 douze mois plus tard.

Des asbl tombent en faillite !

Les secteurs les plus concernés sont l’Horeca (23,5%), la Construction (20,5%), les Commerces de détail (10%) les Services (10%). « Un nouveau secteur fait son apparition : les professions libérales. Le secteur médical a connu 14 faillites (infirmier ières) – médecins – kiné) tandis que 4 avocats et deux conseillers fiscaux ont connu le même sort », fait remarquer Jean Jungling, Directeur UCM Verviers.

Ce sont essentiellement les SPRL qui sont concernées par les faillites, près de 80% des PM tombées en faillite. Mais ce n’est pas anormal puisque c’est le véhicule le plus souvent utilisé lorsqu’on crée une société indique l’UCM. Il est à noter que les asbl peuvent désormais être déclarées en faillite. Depuis le 1er novembre 2018, elles sont juridiquement considérées comme des entreprises à part entière. En 6 mois, on compte déjà 9 faillites d’asbl.

Les entreprises anciennes les plus touchées

Ce qui inquiète le plus l’UCM, c’est que la proportion des faillites des entreprises les plus anciennes (+ de 6 ans) est en très forte augmentation et représente 54% du total des faillites soit 295 au cours du premier semestre. A l’inverse, la proportion des plus jeunes entreprises tombées en faillite tend à diminuer (250), soit 46%. « C’est donc un basculement important par rapport aux dix dernières années. Quant aux causes possibles, il y a le contexte international, la tendance européenne à une augmentation des faillites et la trésorerie des entreprises », note Jean Jungling.

Crée-t-on davantage d’entreprises qu’on en perd ? On ne dispose pas encore des derniers chiffres mais en 2017 par exemple, 1606 entreprises avaient été crées dans l’arrondissement de Verviers contre 1539 en 2016.








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte