VEDIA

155 emplois menacés chez Sulzer (ex Ensival Moret) à Thimister

 18 juin 2020 12:06  |   Thimister-Clermont


Ce matin, lors d’un conseil d’entreprise extraordinaire, la direction de l’entreprise Sulzer (anciennement Ensival Moret), spécialisée dans la fabrication de pompes industrielles, a annoncé son intention de supprimer 155 emplois sur les 205 présents sur le site des Plenesses ! « C’est quasi la totalité des emplois ouvriers qui risque de disparaître, ce qui signifierait la fin du site de production», s’exclame René Petit, secrétaire permanent ACV-CSC METEA. « Nous avons mis le doigt sur les difficultés de l’entreprise voici des mois sans réaction de la direction… Résultat, aujourd’hui, on nous annonce cette restructuration. C’est la douche froide. »

Le marché des pompes industrielles fait visiblement face à une chute des volumes qui a été accélérée notamment par une baisse de la demande pétrolière. Aujourd’hui, cette évolution crée une surcapacité structurelle dans l’ensemble du secteur des équipements.

« Nous travaillons depuis des années dans un marché particulièrement difficile et la surcapacité qui règne dans notre secteur d’activités nous touche de plein fouet » déclare Claude Jacqmin, Administrateur Délégué de Ensival Moret Belgium. «  Malgré les nombreux efforts consentis dans le passé pour renforcer l’activité et nonobstant un soutien financier important du groupe Sulzer, nous devons faire face à des pertes opérationnelles significatives et croissantes qui mettent en péril l’avenir de l’entreprise».   

La direction de Ensival Moret Belgium a analysé les alternatives qui permettaient d’assurer la continuité d’une partie des activités et a communiqué son intention d’adapter les structures de l’entreprise aux réalités du marché tout en créant un Centre Technologique qui participerait au développement de nouveaux produits et assurerait des missions de support pour le groupe Sulzer. « Ce centre serait créé en fusionnant deux départements afin de développer une activité viable et rentable, ce qui permettrait de sauver une cinquantaine d’emplois à Thimister », explique Claude Jacqmin.

Conformément à la législation applicable en cas d’intention de licenciement collectif, la Direction a entamé ce jour la procédure d’information et de consultation avec les représentants du personnel au Conseil d’Entreprise. La procédure Renault a été lancée.










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte