VEDIA

Alliance IFR - PS plus pour diriger Theux jusqu'en 2024

 27 octobre 2018 12:02  |   Theux

Au sortir des urnes à Theux le 14 octobre dernier, le parti IFR du bourgmestre sortant Didier Deru était resté le premier parti avec 45% des voix et en même temps conservait sa majorité absolue. Le PS plus d’André Frédéric comptabilisait 20,23% des voix alors qu’Ecolo faisait une percée non négligeable passant de 18% à près de 30%.

IFR ayant rapidement annoncé qu’il ouvrirait sa majorité, restait à savoir à qui ? Se sentant le grand vainqueur du scrutin, Matthieu Daele avait lancé un appel à IFR. On sait aujourd’hui qu’il n’en sera rien puisque IFR a choisi de s’allier avec PS plus.

« IFR ignore la volonté exprimée lors des élections du 14 octobre : les électeurs de Theux ont largement soutenu la liste Ecolo et son projet en lui accordant 3 sièges supplémentaires avec 29,36 % (+10,61 %). Ils m’ont également plébiscité en obtenant le premier score personnel de la commune (1165 voix de préférences) », explique le conseiller communal et Député wallon Ecolo Matthieu Daele.

« Ecolo a fait des concessions et était ouvert à un accord qui ne reprenait pas l’ensemble de ses priorités. Cela a malheureusement été refusé par IFR, et au final ce sont les Theutois qui se retrouvent perdants avec une future coalition qu’il ont pourtant sanctionnés dans les urnes » réagit encore Matthieu Daele.

Les 7 élus de la liste Ecolo annoncent pourtant qu’ils mèneront un travail constructif depuis les bancs de l’opposition au Conseil communal. « Nous restons plus que jamais déterminés à porter les projets pour lesquels les Theutois nous ont plébiscités, pour une commune plus dynamique, verte et conviviale » conclut Julie Chanson.

Des négociations avaient pourtant bien été entamées avec Ecolo

IFR a-t-il mis délibérément Ecolo sur la touche ? Non à en croire l’explication du Bourgmestre sortant et tête de liste Didier Deru. "En dépit de discussions et de négociations constructives qui ont mis en évidence de nombreux points de convergence, Ecolo a finalement décliné la proposition d’entrer dans la majorité", explique-t-il.

IFR avait proposé un poste d’échevin avec les compétences de l’environnement, des déchets, l’aménagement du territoire, l’urbanisme et le tourisme. "Mais Ecolo est resté sur sa position de disposer de deux échevinats regroupant notamment l’enseignement, la jeunesse, les sports et la mobilité. Des divergences programmatiques subsistaient principalement au niveau de la mobilité où Ecolo refuse toujours de soutenir la solutio Cerexhe-Heuseux-Beaufays (CHB)", conclut Didier Deru.

 








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte